Nous garantissons l’accès à tous et pour tous à l’intégralité de nos formations et prestations, conformément à l’Article D5211-1 du Code du Travail et suivants.

L’association dispose de trois référentes handicap au sein de son équipe pour veiller à l’accessibilité technique, pédagogique, et matérielle de nos formations pour tous les stagiaires et faciliter la mise en place des aménagements de compensation du handicap.

En ce sens, nous sommes engagées dans une démarche d’amélioration continue auprès du CRFH dont nous avons signé la Charte d’engagement.

N’hésitez pas à nous communiquer vos besoins d’aménagement en amont ou au démarrage des actions et nous mettrons tout en œuvre pour vous garantir les meilleures conditions de formation.

Nos locaux sont situés au rez-de-chaussée et sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Le Registre d’Accessibilité des locaux sera bientôt disponible à la consultation.

 

L’association ACSAIE, de par sa qualité d’organisme de formation et de partenaire AGEFIPH (depuis 1999), est engagée dans une démarche visant l’amélioration continue de l’accessibilité de nos formations au public en situation de handicap (Certification QUALIOPI ; Charte d’engagement du CRFH).

En ce sens, deux référentes handicap sont identifiées au sein de l’association, Mme PERDRIAUD, Directrice, Mme LIGNAT, Responsable pédagogique et, Mme VIDAL, Conseillère en insertion professionnelle dont les missions sont :

  • La sensibilisation de l’équipe pédagogique comme administrative à l’accueil des personnes en situation de handicap,
  • L’intervention de médiation auprès des stagiaires au cas par cas, vis-à-vis de problématiques spécifiques soulevées par une situation de handicap en formation,
  • La recherche de solutions pour l’amélioration de l’accessibilité des formations,
  • Une veille quant aux évolutions de la législation en matière de handicap et de formation.

L’accessibilité et la compensation du handicap sont des droits qui doivent être garantis pour l’ensemble de nos stagiaires, quelle que soit la formation (Article D5211-1 du Code du Travail et suivants). Cependant, les formations courtes AGEFIPH imposent, par le cahier des charges et nos réponses pédagogique et technique, une exigence particulière sur ce point. L’objectif de ce document est de rappeler aux formateurs le cadre dans lequel s’inscrivent les possibilités d’aménagement des formations.

 

Si les référentes handicap sont garantes de l’accessibilité des formations, les formateurs sont quant à eux garants de la compensation individuelle et collective du handicap sur leurs sessions de formation. Cette compensation peut être de trois natures différentes : pédagogique, technique, et organisationnelle.

 

Pédagogique

L’ensemble des outils et supports pédagogiques utilisés en formation doivent être adaptés aux différents types de handicaps. Le formateur doit référer de ces adaptions à la Responsable pédagogique de l’association. Elles peuvent prendre la forme de supports visuels, audio, de documents rédigés à l’aide de la méthode FALC, de supports ludo-éducatifs, et de tout autre outil qui permettra la sécurisation de la progression pédagogique du stagiaire.

Technique

Le formateur identifie à l’entrée en formation les besoins techniques individuels de compensation du handicap (pupitres, repose-pieds, masque insclusifs…) et en réfère à la Directrice pour que des solutions soient mises en place. L’association dispose déjà de cale-dos, de deux fauteuils ergonomiques et de deux loupes.

Organisationnelle

Il est possible pour le formateur de s’adapter à la fatigabilité des stagiaires par la gestion du temps de pause (hors pause repas). Celui-ci ne devra pas excéder 30mn dans la journée, mais pourra être réparti librement selon les besoins du groupe. Le formateur en réfère à la Directrice.

Le formateur peut organiser un entretien individuel, avec le référent handicap ou non, pour traiter d’une situation particulière avec un bénéficiaire.